• Accueil
  • > Non classé
  • > Nouvelle cacophonie gouvernementale la vaccination des enseignants !

Nouvelle cacophonie gouvernementale la vaccination des enseignants !

 

La plupart des pays de l’OCDE  (19 dont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne,  du Portugal  voire la Russie) ont décidé de vacciner leurs enseignants. Pendant ce temps là, la France tâtonne ! Alors que Blanquer, le ministre de l’éducation nationale avait prévu de vacciner l’ensemble du corps enseignant en mars, il a été retoqué  par le ministre de la santé Olivier Varan en déclarant que seuls les soignants et les pompiers étaient prioritaires. Mais les deux ministres se sont ensuite mis d’accord pour que cette vaccination ait lieu en avril.

Jupiter a toujours raison !

Ils avaient oublié Jupiter qui magnanimement a décidé que les enseignants ne seront prioritaires que lorsque la vaccination sera ouverte au moins de 50 ans soit avec les retards probables vers la fin juin quand les élèves seront partis ! Encore une décision absurde de notre président, c’est sa spécialité, mais il a sûrement finement analysé la situation : un vaccin plus l’absence des enfants, c’est une double sécurité pour les profs qui n’en demandaient pas tant ! La décision d’anticiper la vaccination ce week-end a été enfin prise pour les enseignants de plus de 55 ans, les autres devront attendre ou se débrouiller pour trouver un rendez-vous. Ce n’est pas brillant pour ce gouvernement ! Malheureusement les centres de vaccination sont restés vides les enseignants ayant compris que l’on voulait leur refiler l’AstraZeneka dont il faut bien utiliser les doses déjà reçues. Castex à déclaré qu’il n’allait plus en commander, quel sens politique !

Des maires ont réagis !

Certains maires qui ont la gestion des écoles maternelles et primaires ont pris la décision de faire vacciner tous le personnel en contact avec les enfants palliant ainsi à l’incapacité des instances supérieures. Il est pourtant évident que dans les classes  maternelles où les enfants ne portent pas de masques les risques de contamination sont élevés chiffrés à 4 000 par jour pour ensemble de l’´éducation nationale mais du fait de l’importance de son ministère il se cache derrière  les statistiques pour négliger ces données et poursuivre la politique des classes ouvertes à tout prix et du quoi qu’il en coûte de son mentor, j’ai failli écrire de son menteur !

Des exceptions  !

Quelques exceptions sont envisagées pour les enseignants en contact avec des enfants handicapés mais les chiffres du ministère sont  très sous estimés car il ne prennent en compte que  les enfants  présents dans les établissements spécialisés. Face à l’abandon des personnels par leur employeur, les syndicats protestent et  sont  exaspérés, mais aussi un peu déstabilisés, ne sachant qu’elle action mener.

Laisser un commentaire