Pari perdu

Refusant le reconfinement en janvier dernier au moment de l’arrivée du variant anglais du covid beaucoup plus contagieux que son prédécesseur, il a engendré indirectement 25 000 décès  sur les deux mois. Pas de quoi être fier !

Liberté 

Il essaie de nous convaincre qu’il avait raison de refuser le confinement en déclarant que grâce à lui nous avons gagné des jours précieux de liberté.  Il faudrait demander à ceux qui n’ont pas survécu si ses mesures de freinage dont il est si fier ont été efficaces.

Reconfiné

Ce reconfinement qu’il vient d’annoncer pour 4 semaines et qui ne dit pas son nom ((mesures de freinage comme ils disent) ressemble beaucoup à celui de 2020, mais avec un peu plus de souplesse au niveau des sorties, 10 fois plus de km et attestation non obligatoire

Fermeture  des  écoles 

Profitant des vacances de Pâques, il se résout enfin mais bien trop tardivement à fermer, une ou deux semaines jouxtant les vacances et en supprimant les zones inutiles avec le confinement, les écoles, lycées et collèges haut lieu de la contamination ; il maintient toutefois l’enseignement à distance. Bon courage aux enseignants !

La carotte

Il nous tend une carotte :  la promesse de la  sortie de crise avec le retour à une vie normale (entre guillemets) avec café et restaurants ouverts comme les cinémas et les théâtres pour la mi-mai. D’âpre notre devin voire divin président, en mai «on fera ce qu’il nous plaira » selon le vieil adage à moins que ce soit un poisson d’avril ou une promesse de futur candidat à la présidentielle ! Par rapport aux pays voisins il a parié sur une gestion originale de la crise sanitaire se présentant comme le meilleur épidémiologiste d’Europe. Pari perdu, plutôt que vivre avec le virus sa démarche a abouti au contraire. Des plaintes ont été déposées, il devra rendre des comptes .

Laisser un commentaire