• Accueil
  • > Archives pour janvier 2021

Archive pour janvier 2021

Pauvres étudiants, Macron s’occupe d’eux, Ça craint !

Lundi 25 janvier 2021

 

Ils pourront revenir une fois par semaine pour assister à des cours en présentiel dans leur université (en espérant qu’ils n’habitent pas trop loin) et pouvoir bénéficier d’un repas à un euro aux restaurants universitaires à condition qu’ils soient ouverts. Pour le moment les restau U ne font que de la vente à emporter et les convives doivent manger à l’extérieur sur les pelouses, il ne doit pas y faire très chaud, car théoriquement l’introduction de produits alimentaires est interdite dans les salles de cours. Ils ne leur restent plus qu’à manger assis par terre dans les couloirs. Ce seront des journées inoubliables, mais je ne suis pas sûr qu’elles seront efficaces pour faire disparaître leur déprime. Macron y rajoute des chèques pour deux ou trois consultations chez des psychologues, j’ai peur que cela ne soit pas suffisant.

Passer à la télé !

L’important pour Macron c’est d’avoir mis son grain de sel dans leur soupe (à un euro !) afin de faire croire qu’il s’occupe de tout en passant à la télé, c’est de la communication, comme d’habitude. Mais ces mesurettes sont loin de régler la détresse dans laquelle se trouvent beaucoup d’étudiants, à la fois sociale, financière et affective. Ce qu’il est difficile à comprendre c’est  l’interdiction d’accéder à l’université alors que les classes préparatoires et celle des BTS des lycées fonctionnent à plein régime, remplies d’étudiants qui n’auront eux rien perdu de leur année de cours.

Deux poids deux mesures !

C’est bien sûr important pour les prépa remplies d’étudiants issus de milieux favorisés qui fourniront les futurs élites de la nation, mais il y a quand même une injustice à ces deux façons de traiter une même situation et le virus ne fait pas la différence entre une salle de cours dans un lycée ou dans une université. Ce choix de laisser les uns venir en cours et les autres pas, hôte toute crédibilité à ce gouvernement qui soit disant prône l’égalité des chances. Rien ne peut justifier cette différence de traitement hormis un réflexe sociologique de reproduction des élites comme le signale la CPU (conférence des présidents d’universités. Les devises de notre république : « liberté, égalité, fraternité » sont une nouvelle fois bafouées.

Comme un lundi ! 

C’est ce lundi que les étudiants de première année de licence pourront venir assister à des TD ou des TP suivant les matières par petits groupes dans leurs universités en respectant les règles sanitaires et en particulier la distanciation sociale, ce qui ne sera pas toujours facile vu l’exiguïté des salles. Mais dans la mesure où l’on parle partout d’un reconfinement à venir, cela risque être à nouveau un un coup dans l’eau !

2021 ne sera pas une bonne année pour tout le monde !

Lundi 18 janvier 2021

 

 

Il va y avoir une activité judiciaire importante et les tribunaux vont être saisis. Beaucoup d’affaires sont en cours, honneur au président Sarkozy qui attend son premier jugement dans l’affaire dites des écoutes, accusés de corruption et de trafic d’influences, quatre ans de prison dont deux avec susrsis ont été requis par les juges, il attend le verdict en mars. Mais en mars s’ouvre pour Nicolas  Sarkozy un deuxième procès dit de l’affaire Bygmalion dans laquelle il a été mis en examen pour financement illégal de campagne. 

Affaire Karachi !

Début janvier c’est l’affaire Karachi qui ressort concernant Édouard Balladur et son ministre de La Défense de l’époque François Léotard ils vont passer à la casserole pour complicité d’abus de bien sociaux et recel. Ils sont soupçonnés d’avoir financé leur campagne électorale avec l’argent de rétro-commissions résultant de la vente d’armements (frégate à l’Arabie saoudite et sous-marins au Pakistan). 

Bernard Tapie ! 

Le procès en appel de Bernard Tapie va reprendre en milieu d’année, accusé d’escroquerie dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais qui lui avait accordé plus de 400 millions d’indemnités. Mais au civil l’arbitrage a été annulé et Tapie condamné à rembourser ; au pénal le tribunal n’a pas reconnu l’accusation d’escroquerie mais le parquet a fait appel, d’où un nouveau procès en cours qui avait été suspendu pour raison de santé et qui reprend bien que la santé de Nanard ne se soit malheureusement pas améliorée, mais il veut se battre jusqu’au bout. Il aurait d’ailleurs arrêté ses traitements pour pouvoir préparé sa défense. 

Et François Fillon ?

Un procès dont on n’entend plus parler et que l’on attend avec impatience, surtout moi, c’est celui de François Fillon concernant le verdict très sévère (5 ans de prison dont 3 avec sursis et des amendes importantes),  il a fait appel et profite des confinements successifs pour préparer son nouveau procès. Ira-t-il en prison avec son collaborateur Sarkozy,  un président et son premier ministre en prison comme dans les républiques bananières, ce serait une grande première pour notre cinquième république  

Scoop !

Dernière heure : Nicolas ‘Sarkozy est visé par une enquête pour trafic d’influence en relation avec un contrat de 3 millions d’euros pour des activités de conseil avec un groupe russe et il aurait déjà touché 500 milles euros début 2020, cela fait cher le conseil ! Mais quand on aime l’argent on ne compte pas !

Rentrée scolaire inquiétante !

Lundi 11 janvier 2021

 

Le ministre de l’éducation nationale Blanquer ne semble pas avoir anticipé les risques sanitaires liés à la rentrée scolaire face au contexte épidémique pas encore maîtrisé. Les conditions permettant d’éviter les contaminations en milieu scolaire ne sont pas réunies. Distanciation sociale peu efficace ou difficile à faire respecter dans des salles de classe trop petites, protocole d’aération insuffisant et limitation du brassage des élèves  souvent inexistant.

Dates  de rentrée !

 Dans ces conditions épidémiques plusieurs pays européens ont repoussé les dates de la rentrée scolaire comme l’Angleterre ou l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Grèce, l’Irlande ou la Pologne. Pour le porte parole du gouvernement, Gabriel Attal, il n’en est pas question et ce lundi matin tous les élèves sont rentrés en classe, avec éventuellement des ajustements  au cas par cas. Toutefois la menace d’un variant du virus venant d’Angleterre plus contagieux pour les enfants inquiète beaucoup les parents d’élèves 

Accélérer la vaccination !!

  Il faudrait accélérer la vaccination avant de faire rentrer les élèves en classe, mais on n’en prend pas le chemin, il semble même qu’ils ne soient pas dans le plan de vaccination du moins en France avant plusieurs mois. Pourtant ils sont en majorité porteur asymptomatique du virus et en les vaccinants on pourrait limiter les contaminations dans les familles et juguler l’épidémie ! Les tests de ces vaccins sur les plus jeunes viennent seulement  de démarrer et il faudra attendre plusieurs mois voire pas avant la rentrée prochaine en septembre 2021 pour pouvoir les prescrire. En effet chez les enfants  la réponse immunitaire est différente de celle observée chez les adultes et demande des tests complémentaires pour valider les vaccins.

Doses insuffisantes !

Dans tous les cas on est loin de disposer de la quantité de doses de vaccin nécessaires pour vacciner rapidement toute la population comme dans d’autres pays même pas les personnes âgées classées à risque. Notre protocole avec un recueil du consentement du patient essentiellement dans les Ephads explique en partie le  retard dans la mise en place du processus de vaccination ; mais on va se rattraper a dit le ministre en ouvrant des centres de vaccinations dans tout le pays alors qu’il disait le contraire il y a encore une semaine ! Il refuse toutefois de mettre en place des vaccinodromes comme cela se fait dans des pays voisins en privilégiant le contact humain entre le patient et le médecin. Pourtant le vaccinodrome est la seule solution si l’on veut pouvoir vacciner un maximum de gens en un minimum de temps et les pays voisins qui font face à cette épidémie non maîtrisée l’ont tous compris.

Vaccins au compte goutte !

Lundi 4 janvier 2021

Avec une centaine de personnes vaccinées dans les EPHADs en trois jours la France est très en retard : le dernier des pays européens pour les personnes vaccinées. Naturellement les anglais qui n’appartiennent plus à l’Europe depuis le Brexit et n’ont plus à en respecter les contraintes ont démarré pus tôt la vaccination et en sont déjà à plus de 800 000 personnes vaccinées, un record alors que les pays européens les plus efficace comme l’Allemagne affichent 80 000 vaccinations environ. Encore une fois nous sommes les derniers de la classe, les plus mauvais élèves et les plus rebelles, ce qui semble contenter nos dirigeants !

Lenteur

Cette lenteur dans la prise de décision qui énerve notre président est revendiquée par Olivier Véran qui la justifie par une prise de précautions importantes pour ce nouveau vaccin. Il a mis en place dans un document de 45 pages (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué) publié par son ministère une politique d’information des familles et de recueil de leur consentement avant de vacciner dans un premier temps les plus âgés. Afin d’organiser cette vaccination massive, le gouvernement a mis en place un fichier informatique, le « SI Vaccin Covid », système d’information du vaccin covid. Ce fichage généralisé des personnes vaccinées inquiète beaucoup de citoyens et ne les incite pas à se faire vacciner, bien au contraire il va dans le sens des anti-vaccins.

Fichier des non vaccinés !

L’un des dangers de ce fichier est par répercussion de pouvoir constituer un fichier des personnes ayant refusé le vaccin comme cela est prévu en Espagne. En plus apparaît le spectre du passeport vert ou passeport sanitaire comme souhaité par certains hommes politiques français comme Bayrou. Ce passeport permettrait non seulement de voyager dans certaines compagnies aériennes, mais par extension de retrouver la vie normale à laquelle nous aspirons tous, comme aller au restaurant, au cinéma, au théâtre ou dans des bistrots sans contraintes. Par contre sa non possession entraînerait un refus d’accès à tous ces lieux. Ce sont les députés centriste de l’UDI qui font ces propositions en argumentant que cela serait de nature à inciter les réticents à aller se faire vacciner.

Défendre les libertés individuelles !

Surprise, le Front National associé aux Républicains se font les chantres de la défense des libertés individuelles face à un alinéa rajouté par le gouvernement dans la loi sur l’urgence sanitaire. Le texte rajouté permettrait de pérenniser des mesures coercitives
permettant entre autres de restreindre la circulation des personnes non vaccinées ou non testées et ceci dans le but d’établir un cadre juridique durable face aux crises sanitaires à venir.