Pénurie de médecin, Cahuzac reprend du service

 

Il avait été condamné à  4 ans  de prison, dont deux ans fermes, pour fraude fiscale et bénéficie d’un aménagement de peine sous forme d’un bracelet électronique. Il échappe ainsi à la prison et  déclare comme résidence principale une petite maison en bord de mer appartenant à ses parents près de Bonifacio en Corse du sud où le climat et l’ambiance est sûrement plus agréable qu’à la Santé. 

Retour à la médecine 

A sa demande, Il reprend du service, car le conseil de l’ordre des médecins, au lieu de le radier comme cela aurait été logique,  l’a autorisé à exercer un emploi de médecin généraliste à temps partiel à l’hôpital de Bonifacio. Auparavant après une suspension de 6 mois, il avait participé discrètement à quelques missions humanitaires comme médecin en Guyane et au Bangladesh. 

CHU de  Bonifacio 

Des élus comme le maire de Bonifacio où  le président de l’assemblée Corse Jean Guy Talamoni soutiennent sa démarche en argumentant que son recrutement va réduire le désert médical dont souffre cette région. Argument un peu fallacieux dans la mesure où sa présence 3 demi-journées par semaines au CHU ne résoudra pas les problèmes de sous encadrement de cet établissement comme de bien d’autres en métropole. 

Casier judiciaire 

Le fait que son casier judiciaire soit loin d’être vierge a posé quelques problèmes aux instances compétentes, mais dans la mesure où les faits rapportés sur son casier judiciaire concernant la fraude fiscale n’impact pas sur ses compétences de médecin le conseil de l’ordre l’a autorisé à exercer. Le casier vierge est seulement exigé pour les fonctionnaires. Le couple qui gagnait beaucoup d’argent avec sa clinique avait quand même dissimulé 3,5 millions d’euros au fisc en plaçant cet argent en Suisse pour lui et dans l’île de Man pour elle. Appliquant le précepte : « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fait », alors que ministre du budget il avait fait de la lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent son cheval de bataille;  il pratiquait avec sa femme ces deux infractions à grande échelle, ce qu’il a nié pendant plusieurs mois devant la France entière avant d’être définitivement confondu. Pour un ex ministre socialiste une telle attitude et une pareille mauvaise fois, c’est navrant !

Laisser un commentaire