Les riches

Bernard Arnault (LVMH) a doublé sa fortune en deux ans donc depuis l’élection d’un certain Emmanuel Macron, de là à voir une relation de cause à effet je n’ose pas encore l’envisager du moins pour l’instant. Avec plus de 100 milliards en dollars  il devient le deuxième homme le plus riche du monde derrière le fondateur d’Amazon. La fortune de ces deux leaders vient du fait qu’ils détiennent des actions de leur entreprises dont la valeur ne cessent d’augmenter. 

La fortune de Bernard Arnault 

Ainsi la fortune de Bernard Arnault a augmenté de 27 milliards en 4 mois, les actions  de LVMH ont explosé dans la mesure où les consommateurs fortunés ne cessent d’acheter des produits de luxe commercialisés par les nombreuses sociétés de ce groupe. Il comprend entre autres les vins et spiritueux (Château Yquem, Moet et Chandon, Dom Pérignon, etc.), la mode et la maroquinerie (Dior, Givenchy, Vuitton, etc.), les parfums et les cosmétiques (Guerlin, Kenzo, Marc Jacobs, etc.), les montres et la joaillerie (Chaumet, Fred, etc.), la distribution (Bon marché, Séphora, etc.), les journaux (Les Échos, Le Parisien, etc.). Pour tous ceux là ce n’est pas la crise et si la bourse continue à augmenter, notre français le plus riche de France va devenir l’homme le plus riche du monde;  à moins que la crise financière, qui s’annonce pour certains économistes, n’efface tout cela, car ces fortunes sont fragiles et partiellement virtuelles, fortement dépendantes des cours des actions souvent bien supérieures aux avoirs réels des entreprises. 

Les autres très riches

Les autres français très très  riches, dont Macron est le président comme le soulignait François Hollande, se battent ensuite pour la deuxième place : Mulliez (Auchan), Bettencourt (L’Oréal) et Dumas (Hermès ). Au monde ce sont trois américains qui trustent les premières places avec Jeff Bezos l’incontournable d’Amazon, largement devant les autres, Bill Gates toujours présent avec Microsoft et le troisième larron Warren Buffet directeur d’une Holding à qui appartient l’usine Lubrizol de Rouen qui a fait parler d’elle récemment ! Jolie brochette de capitalistes, le dernier étant un peu atypique et repenti puisque demandant à payer plus d’impôts et prévoyant de léguer une grosse partie de sa fortune à des associations caritatives. On compte sur lui et ses dollars pour remettre en état la région rouennaise dont l’écosystème a fortement fait les frais lors de l’incendie de son usine !

Laisser un commentaire