Castaner le roi de la castagne

 

Après une jeunesse tumultueuse et dissolue, vivant à Marseille, se finançant en jouant au poker, il fréquentait la pègre et en particulier Christian Oraison dit « le grand blond (mais sans chaussure noire), un caïd abattu en 2008 que Christophe Castaner considérait comme son grand frère. 

 Retour dans le droit chemin 

Il est ensuite revenu dans le droit chemin reprenant des études de droit justement, puis il s’oriente vers une carrière politique en  adhérant au Parti socialiste en 1986. Après avoir occupé plusieurs postes sous le gouvernement Jospin et diverses fonctions locales et régionales, il est élu député en 2012 sous l’étiquette socialiste, mais perd les élections européennes et comme beaucoup de socialistes mous et opportunistes rejoint Emmanuel Macron en 2016 menant sa campagne électorale avec le succès que l’on connaît. Il est réélu député sous cette nouvelle étiquette et recruté comme porte-parole du gouvernement pour finir par échouer ministre de l’intérieur (un naufrage).

Un an de gaffes

Après presqu’un an de séjour place Beauvau ses actions, ses prises de position, ses déclarations  gaffeuses se sont multipliées. Juste souligner les principales comme la gestion de la crise des gilets jaunes avec toute la brutalité qui en a résulté, la soi-disant attaque de l’hôpital de la pitié salpetrière, son absence lors de l’affaire Steve à Nantes et dans l’affaire récente du quadruple assassinat à la préfecture de police avec une communication irréfléchie en affirmant que l’assaillant n’a jamais présenté de difficultés comportementales, ni le moindre signe d’alerte propos démentis le lendemain par le procureur national antiterroriste. A droite et à l’extrême droite on réclame sa démission ce qu’il refuse d’envisager mais Christophe Castaner est l’un des premiers socialistes avoir rejoint Macron et à ce titre il est protégé par son mentor. 

Il est couvert

Aussi à chacune de ses bévues il est couvert par le premier ministre qui lui renouvelle toute sa confiance; ce scénario commence à être de moins en moins crédible et Castaner commence à devenir un boulet pour ce gouvernement. Au cours de cette année de fonctionnement il a cumulé les gaffes comme sortir en boite de nuit un soir de manif des gilets jaunes ou nous faire croire que Benalla après ses exactions  était resté à l’Élysée comme porte-valise ou encore qu’en Méditerranée les ONG sont complices des passeurs. Précédemment lorsqu’il était porte-parole du gouvernement il était coutumier des gaffes et des lapsus souvent un peu limite plombant le gouvernement au lieu d’en diffuser la bonne parole. Emmanuel Macron l’a malgré tout promu ministre de l’intérieur pensant qu’il serait un rempart alors qu’en multipliant les faux pas il lui porte plutôt préjudice. Logiquement, s’il est raisonnable, il devrait s’en débarrasser au prochain remaniement ministériel ! Bon débarras !

Ce n’est pas fini 

Il vient de ficher S tous les musulmans pratiquants qui font la prière 5  fois par jour, qui se laissent pousser la barbe, qui pratique le ramadan, qui ont une marque sur le front. Pour lui ce sont des signes de radicalisation, ce faisant il encourage l´islamophobie. Après avoir parlé d’hydre islamique, l’appel de Macron à la délation, la chasse aux musulmans est ouverte. En faisant cela on est obligé de penser que ce gouvernement conforte sa base très à droite et marche sur les plates bandes du Rassemblement National. Il abonde ainsi le discours islamophobe récent de Zemmour. Ce n’est pas rassurant !

Laisser un commentaire