Une consultation foireuse

Sur le problème de la distance de pulvérisations des pesticides par rapport aux zones habitées,v alors qu’une grande majorité de citoyens considèrent qu’il faut une distance importante pour éviter de contaminer les enfants qui jouent dans les jardins, le gouvernement propose 5 à 10 m suivant les cas. On peux se demander où le ministre a trouvé de telles valeurs, tout simplement elles sont inscrite sur le bidon ! Belle analyse des technocrates qui l’entourent, j’espère qu’ils ne sont pas payés très cher !

Consultation en ligne

Une consultation en ligne efficace aurait consisté à proposer un choix de distances aux participants avec le risque que la proposition du ministre soit rejetée ce qui n’était bien évidemment pas le but. Aussi d’autres technocrates plus malins proposent à ceux qui veulent intervenir de mettre en ligne une sorte de pensum; en effet il faut donner son avis en saisissant un texte dans la case prévue et avec un titre en plus. De ce fait cela  rendra impossible une exploitation statistique et sera donc exploité sous forme d’une synthèse rédigée par les mêmes technocrates et qui ne résoudra rien. Aller savoir si la synthèse n’est pas déjà rédigée avant les contributions, comme dans le temps dans certains partis politiques et syndicats, je dis cela, je dis rien !

Les écologistes 

Dans ces conditions les organisations écologistes considèrent le projet gouvernemental nettement insuffisant et engagent tous les citoyens à se mobiliser pour que le projet soit modifié. Les sondages donnent plus de 80 % de personnes contre le projet gouvernemental alors que seulement moins de 15 % y sont favorables, certainement des membres. de la FNSEA. Il n’en reste pas moins que pour une fois nous sommes le premier pays d’Europe dans l’utilisation des pesticides, les premiers pour une fois, pas de quoi être fier, il est temps de faire quelque chose face à ce problème de santé publique, mais quoi faire  face à un gouvernement aveugle et de mauvaise fois

Laisser un commentaire