J’aime bien François Ruffin

J’aime bien Francois Ruffin qui a créé son micro parti politique, « Picardie Debout », ce qui va lui donner une indépendance financière (l’argent est aussi le nerf de la politique !). Très actif, il vient de sortir un bouquin : «Ce pays que tu ne connais pas», publié par «Les Arènes »; un essai politique sur Macron comme je viens de le faire : « Chronique de la macronnie » chez Edilivre, mais qui se vend beaucoup moins bien ! Il  a aussi réalisé, avec Gilles Perret, un film documentaire sur les gilets jaunes : »j’veux du soleil » (et des nanas) ! Va-t-il faire de l’ombre à Mélenchon ?

Mélenchon

Prenant quelque peu ses distances vis à vis de ce dernier qui, bien qu’insoumis, respecte les traditions des institutions de la république et se présente à l’assemblée en costume cravate. Ruffin est plus révolutionnaire, voire provocateur n’hésitant pas à siéger à l’assemblée nationale revêtu d’un maillot d’une équipe de foot de sa circonscription, il n’hésite pas à se mettre hors-jeu ! Ce qui lui a valu à l’époque une sanction de la part du président de l’assemblée, le pas encore fameux De Rugy. Il se présente plus comme un journaliste politisé que comme un homme politique, vivant ses idées en reversant une partie de son indemnité parlementaire comme ses droits d’auteur à des associations.

Écologiste

De plus en plus concerné par l’état de la planète qu’il va laisser à ses enfants, il s’investit dans le combat écologique faisant même la leçon aux ministres sur leurs déplacements en grosses voitures de luxe dont le moteur tourne dans la cour de l’Élysée durant toute la durée du conseil des ministres pour maintenir la climatisation. N’hésitant pas à prôner la suppression des lignes aériennes intérieures avec Delphine  Batho lorsque le voyage en train rapide est possible !

Enfin son combat actuel contre le CETA est courageux mais tardif et il semble bien seul, suivi timidement par Nicolas Hulot, mais c’est trop tard !

 

Laisser un commentaire