Macron prophète !

En novembre 2016,  dans un passage de son ouvrage préélectoral : « la révolution «, Emmanuel Macron avait déjà prévu ce qui allait lui arriver si l’on regarde ce passage : « Ce qui alimente la colère ou le rejet de nos concitoyens, c’est que le pouvoir est aux mains de dirigeants qui ne leur ressemble plus, ne les comprennent plus, ne s’occupent plus d’eux. Tout notre malheur vient de là ».

c’était prémonitoire il avait tout prévu, mais il a complètement zappé cette fine analyse, sinon il ne se serait certainement pas fourré dans un tel guêpier plein de gilets jaunes, quasiment plus personne ne l’aime et ce n’est pas parce qu’il a annulé ses sports d’hiver à la Mongie dans les Pyrénées afin d’éviter de choquer les gilets jaunes qu’il va remonter dans les sondages; d’autant plus qu’il n’y avait pas de neige ! Au dernières nouvelles, il séjournerais à Saint-Tropez avec Brigitte.

L’année 2019 qui arrive à grands pas va être difficile pour notre président. Elle va démarrer par le prélèvement des impôts à la source, sa mise en œuvre risque d’avoir un effet au moins psychologique pour les salariés imposables qui vont ressentir cela comme un nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat même si elle est fictive puisqu’il faut bien payer ses impôts à un moment ou à un autre.

Son impopularité récente, mais tenace va rendre difficile la mise en place des réformes prévues pour 2019 comme celle des retraites ou celle de l’assurance chômage sans parler du nouveau mode de calcul des APL. La réforme de la constitution sera risquée face à la demande prioritaire pour les gilets jaunes du référendum d’initiative citoyenne. Ayant déjà cédé à la rue, chaque mesure impopulaire risque de se traduire par des actions citoyennes qu’il aura du mal à gérer à moins de continuer à envoyer en masse des CRS et des gendarmes comme il l’a fait avec les gilets jaunes mais cela va nous coûter cher en primes ! Comme le dit Luc Ferry on a mis un gamin À l’Élysée qui ne comprend rien à ce qui se passe en France et on va le payer très cher.

Sur un autre plan, pas de chance, Benalla revient en devançant de quelques jours la visite de Macron au Tchad, on peut s’étonner de sa présence; l’Élysée dément tout rôle de cet ex employé comme émissaire de la république pourtant il voyage avec un passeport diplomatique qu’il a oublié de rendre … c’est un garçon distrait ! Son déplacement en jet privé a du lui coûter un bras. Il aurait payé avec sa carte bleue, ce doit au moins être une Gold sinon une platinium ! Il serait venu avec une délégation d’hommes d’affaires afin d’investir au Tchad, sans plus de précision, bien que ne représentant que lui même il aurait été reçu pendant plus de 2 h par le président tchadien. Il a encore des relations ! Il avait pourtant été licencié après l’affaire Benalla 1, va-t-on vivre une deuxième affaire Benalla pour les étrennes de Macron ?

Laisser un commentaire