Macron, notre bon papa Noël !

Cacophonies mardi dernier. Annulation puis rétablissement dans la journée des mesures d’accompagnement en faveur de la transition écologique et des ménages annoncées par le premier ministre au début du mouvement des gilets jaunes en novembre dernier. Comme l’extension du chèque énergie à 2 millions de nouveaux bénéficiaires, le doublement de la prime de conversion pour ceux qui doivent se déplacer de façon importante afin de financer l’achat un nouveau véhicule moins polluant, le relèvement du barème kilométrique, etc. Tout cela a réveillé et enclenché un début de fronde chez les députés de la majorité qui ont enfin protesté sortant de la cuisse de leur Jupiter !

  La plupart des mesures proposées par Emmanuel Macron pour janvier vont être très difficiles à mettre en place et à tenir dans les délais. On se demande s’il y en a qui réfléchissent dans ce gouvernement de branquignoles ? Pourtant ils sont entourés de technocrates grassement rémunérés dont le rôle est pourtant de penser et de prévoir. Si l’on regarde les propositions, d’abord les 100 € pour tous les smicards qui ne vont rien coûter au patronat par contre beaucoup au budget de l’état donc aux contribuables. Le choix de les ajouter au niveau de la prime d’activité normalement versées tous les 5 du mois par la CAF qui reconnaît que c’est matériellement impossible avant 6 mois ne semble pas très judicieux. De plus 5 millions de smicards en seront exclus car les revenus du couple dépasseront le plafond fixé. Du coup le gouvernement a élargi le champ des bénéficiaires y ajoutant même des fonctionnaires (400 000) comme si l’état avait l’habitude de mal payer son personnel ! Astucieux ces 100€ sans charges et non imposable, versés en dehors du SMIC ne compteront pas pour la retraite. Dernière minute le financement de la prime d’activité voté par les députés est nettement insuffisant et tout compte fait ne permettrait que de verser un peu plus de 40€ à chaque bénéficiaire. Un gouvernement de comptables qui ne sont pas bons en calcul, c’est inquiétant ou bien c’est une nouvelle entourloupe ?

 On nous informe que la suppression de l’augmentation de la CSG pour les retraités dont la pension est inférieure à 2 000 € ne pourra être appliquée que dans 6 mois avec remboursement du trop prélevé et avec l’effet de seuil beaucoup de retraités en couple ne seront pas concernés. Dans tous les cas, avec la désindexation des retraites, il y aura une perte de pouvoir d’achat pour tous les retraités dès cette année et dans les années à venir si ce gouvernement ne change pas de politique. Et en plus les 10 milliards que vont coûter ces mesures sociales seront prélevés sur les classes moyennes et les retraités, Macron continuant de protéger ses amis les nantis.

 Dernières minutes, augmentation de salaire dès janvier prochain des policiers après une rapide négociations avec le ministère de l’intérieur. On attend la suite, Macron distribue des étrennes, le personnel hospitalier, les fonctionnaires, les pompiers, les enseignants, à qui le tour ? Un emprunt de 200 milliards est programmé en 2019, 5 milliards de plus que la prévision budgétaire mais il faut financer les mesures sociales récentes. Pour un président dont l’engagement était de réduire les dépenses, le déficit publique risque de repasser au dessus des 3%;il risque de nous faire une dépression.

Laisser un commentaire