Nyssen, nouvelle affaire pour la rentrée de Macron

C’est quand même pas de chance pour un jeune président propre sur lui, Emmanuel Macron, qui prônait la mise en place d’un gouvernement et d’une république irréprochable. Après Bénalla et Kohler, jamais deux sans trois comme on dit, mais dans un autre style, une nouvelle affaire concernant la Ministre de la Culture, Elisabeth Nyssen. Elle aurait fait des travaux sans autorisation, installation de mezzanines afin d’agrandir ses locaux parisiens, classés aux monuments historiques, de sa société d’édition.

macron-rentree-jm

 Cette affaire devrait cette fois se régler devant la justice dans la mesure où une plainte a été déposée par une association de défense du patrimoine et à la suite de quoi le parquet a été obligé d’ouvrir une enquête. En plus c’est une récidive, les locaux du siège de sa maison d’édition Actes Sud situés à Arles avaient déjà été agrandis de façon illégale mais cette situation avait été régularisée par son mari juste avant sa prise de fonction comme ministre. Face à cette situation la Ministre parle de négligences et que tout va être régularisé par ses avocats. Elle se défend en argumentant que l’enquête en cours ne l’a vise pas mais vise la société Actes Sud dont elle ne s’occupe plus, une façon de botter en touche !

Il n’en reste pas moins que, Ministre diplômée d’une école d’urbanisme et dont l’un des rôles est de protéger le patrimoine, c’est une mauvaise pédagogue ! Cerise sur le gâteau, elle a été récemment soupçonnée de conflit d’intérêt ainsi par décret en juillet le premier ministre lui a retiré la tutelle du Centre National du Livre et celle de la régulation économique du secteur de l’édition littéraire; puis le président lui a collé dans les pattes Stéphane Bern et son loto du patrimoine ! Alors qu’elle était tant vantée comme codirectrice d’Actes Sud, elle est très décriée comme ministre réputée pour ses ombreuses maladresses sur les dossiers qu’elle avait en charge et, du coup, les membres de son cabinet partent les uns après les autres avant le naufrage. Bien qu’elle n’envisage pas de démissionner, il est possible qu’elle soit, avec quelques autres membres du gouvernement qui n’ont pas fait leurs preuves, prochainement ex filtrée vers le Sud justement ! Enfin pour régulariser la situation elle devra s’infliger une amende à elle-même, Kafkaïen n’est-il pas !

Laisser un commentaire