Droits de l’homme

droit de l'homme

Les USA viennent de quitter le conseil des droits de l’homme de l’ONU en argumentant qu’il sape leurs intérêts nationaux. C’est la poursuite de la politique isolationniste de Donald Trump qui est déjà sorti de l’accord de libre échange transpacifique, de l’accord de Paris sur le climat ou encore de l’accord sur le nucléaire iranien, mais aussi de l’UNESCO. Il fait déjà fort en séparant les enfants des parents des migrants illégaux, inadmissible a déclaré le haut commissaire aux droits de l’homme. Cette mesure sur laquelle Trump est heureusement revenu a fait scandale, les parents allant en prison alors que les enfants restaient dans les centres de rétention enfermés dans des cages grillagées. Les épouses des précédents présidents et même Melania se sont offusquées de cette politique inacceptable.

Il est un fait que les cinquante et quelques membres de ce conseil des droits de l’homme sont loin d’être exemplaires sur ce sujet. Pour n’en citer que quelques uns comme l’Égypte, la Chine ou Cuba où les droits de l’homme sont loin d’être respectés. Du fait du retrait des américains, la Russie demande à réadhérer au conseil des droits de l’homme de l’ONU. Son mandat avait expiré en 2016 et il n’avait pas été renouvelé car ce pays n’avait pas été réélu.

Mais la France n’est pas en reste, elle vient d’être accusée par la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) de violer les droits fondamentaux des migrants à la frontière franco-Italienne. Des lieux très austères de privation de liberté ont été mis en place de façon improvisée près de la frontière et ne respectent pas les droits fondamentaux des migrants. Pourtant par rapport à l’attitude de Trump le porte parole du gouvernement (sûrement mal informé) soutien que notre pays est un modèle de vertu en ce qui concerne l’accueil des migrants. 

Laisser un commentaire