Hulot, un naufrage !

Sa loi « agriculture et alimentation » (à quelle sauce allons nous être mangés ?) a été votée, quelle déception !

Ce devait être une révolution, longuement préparée avec une large concertation (plus de 17000 contributions sur le net, des réunions dans tout l’hexagone et de multiples ateliers au niveau national). La montagne a accouché d’une souris et encore.

L’arrêt de l’utilisation du glyphosate est repoussée à 3 ans et encore s’il y a à disposition des agriculteurs un produit de remplacement autrement dit aux calendes grecques; de plus elle n’est pas inscrite dans la loi, grosse claque pour le soi-disant ministre de l’écologie. En fait c’est toute l’agriculture qu’il faudrait réformer. On vient juste de se rendre compte que les deux mamelles de la France, labourage et pâturage, si chère à Sully était une erreur au moins pour le premier concept. En effet les techniques culturales sans labour se développent, elles favorisent la biodiversité et ont un effet favorable sur l’effet de serre à deux niveaux, en favorisant le stockage du CO2 dans le sol et en réduisant la consommation de carburant.

Les autres mesures sur le bien-être animal ont aussi été retoquées comme l’interdiction du broyage des poussins mâles, ou de la castration à vif des porcs, comme cesser d’élever les poules pondeuses hors sol ou l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des habitations. La FNSEA en avait rêvé, les lobbys de L’agroalimentaire l’ont fait : la loi « agriculture et alimentation » a été vidée de son contenu.

Hulot7440_n

À force d’avaler des couleuvres comme sur le nucléaire même si l’abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes a du lui remonter le moral, combien de temps Nicolas Hulot va-t-il encore résister comme Ministre, passera-t-il l’été ? on peut en douter.

 

 

Laisser un commentaire