Statut des fonctionnaires et réforme des retraites

16 juillet 2018

 

Alors qu’il n’était pas encore président, seulement ministre en 2015, Emmanuel Macron considérait déjà que le statut de fonctionnaire ne se justifiait plus, on aurait dû se méfier. Maintenant président, il a les mains libres pour mettre en place la disparition de la fonction publique. Son argumentaire est toujours le même, réduire la dette et donc les dépenses de l’état donc réduire le service publique et les agents qui l’assurent. Pour cela en plus de son engagement de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique, il complète discrètement ce dispositif en favorisant le recrutement de contractuels pour plus de souplesse et le transfert au privé de nombreuses missions précédemment à la charge de l’état.

Il a déjà bloqué le point d’indice des fonctionnaires en poste, prévoit de mettre en place une rémunération au mérite et surtout une réforme des retraites qui fera disparaître le code des pensions civiles et militaires. Fini la notion de bien publique et d’intérêt général qui sont pourtant les bases de notre république, alors que face à la mondialisation et à la crise écologique qui se profile nous devrions au contraire développer l’intérêt général en s’appuyant sur les biens et les services publiques.

L’autre partie du plan de destruction de ce gouvernement c’est la réforme des retraites, faisant passer notre système jusque là solidaire et collectif vers un système prônant l’individualisme. Le projet consiste à uniformiser public et privé, l’intention reste bonne si c’était en transférant les avantages du public vers  le privé, mais j’ai un doute;  le premier projet dont on nous rabâche les oreilles est une retraite par points calculée de la même façon dans les deux cas à partir du nombre de points accumulés au cours d’une carrière; les gens du privé y sont favorables car le système actuel n’était pas à leur avantage, l’égalité de traitement avec la fonction publique qui semble sortir du projet les satisfait pleinement. Mais un autre système encore plus pernicieux est aussi envisagé, consistant à créer un compte virtuel sur lequel seraient enregistrées les cotisations retraites versées au cours de la carrière de l’individu. Au départ en retraite, la totalité des sommes accumulées serait divisée par le nombre théorique d’années de vie restantes (obtenu à partir de l’espérance de vie dans la classe d’âge) afin de calculer la pension annuelle. Tout cela ne règle pas les inégalités, bien au contraire le fait de retenir une espérance de vie moyenne d’une génération pour le calcul des pensions néglige les différences importantes d’espérance de vie entre les différentes classes sociales en fonction des professions exercées.

Quel que soit le système choisi, il n’y a rien de prévu contre d’éventuelles crises économiques qui se traduiraient par une baisse des pensions. C’en est fini de la garantie apportée par les régimes de pension de la fonction publique qui elles sont garanties par l’état dans la mesure où elles sont inscrites dans le budget tous les ans.

C’est un nouveau projet de société que nous prépare ce gouvernement de comptables, mais ne serait-ce pas au détriment du citoyen français moyen et en faveur d’une autre catégorie de français soit disant plus méritante parce que plus riche ? On peut se poser la question. Avec 84 % des français qui pensent que ce jeune président imbu de lui-même manque d’humilité, les jeunes diraient qu’il se la pête ! Je ne suis pas loin de penser comme eux.

 

mcron imbu

 

Pour en finir lors du congrès à Versailles, il a voulu rassurer ses concitoyens en déclarant, concernant les pensions de réversions : « rien ne changera aujourd’hui pour les retraités », « et demain » ont proclamé astucieusement quelques députés, ce qui a engendré quelques remous dans la salle qui par principe ne doit pas intervenir lors du discours du président. Par cette intervention que l’on peut assimiler à un aveu, ce qui n’était qu’une rumeur est devenu une information, l’opposition va en faire des choux blancs et il va falloir ramer pour la faire oublier, Monsieur le Président !

Une dernière de Macron pour le fun : «  la retraite n’est pas un droit pour lequel on a cotisé toute sa vie, mais ce que les actifs paient pour les retraités ».

La France est championne du monde de football depuis hier soir ! La cote de Macron va sûrement remonter bien qu’il ne joue pas vraiment au foot. Il faut se souvenir que Chirac avait pris 13 points après la coupe du monde de 1998 ! On craint le pire.

Scipion, pardon Macron l’africain !

9 juillet 2018

 

C’est la 3ème fois qu’il se rend en Afrique de l’Ouest depuis qu’il est président, précédemment il avait déjà séjourné deux fois en Afrique du Nord, en Algérie en février 2017 où il avait déjà fait des éclats en qualifiant la colonisation de crime contre l’humanité alors qu’il n’était encore que candidat. Puis Il s’était déjà déplacé au Maghreb en réservant une première visite au Maroc peu après son élection, mais il est aussi allé en Tunisie 

A chaque fois lors de ces déplacements il n’arrête pas de prononcer de « trop longs » discours qui se veulent fondateurs. Hérault d’un nouvel ordre mondial, s’adressant aux peuples du monde, il se sent investi d’une mission; il semble y prendre du plaisir, en faisant des shows planétaires ne doutant pas de l’intérêt que doivent susciter ses paroles. 

Un nouveau messie, mais que va-t-il faire ce mardi soir à Lagos dans une salle de spectacle « le Shrine », célèbre car son fondateur Fela a été une personnalité sulfureuse pionnière de l’afrobeat-musique contestataire sentant bon le hachisch; Macron président des riches représente tout ce que combattait Fela Kuti.

Sa présence dans ce lieux peut s’expliquer car dans sa jeunesse, lors d’un stage de 6 mois au Nigeria, il a dû fréquenter cette salle de spectacle à la réputation pourtant douteuse. Face aux participants, Il n’a pas pu s’empêcher de développer ses thèmes favoris : « la jeunesse africaine doit oublier la période de la colonisation et elle doit construire son avenir, ici en Afrique ». 

Passant l’essentiel de son temps à l’étranger au lieu de s’occuper de son pays et de ses habitants  hormis les très riches, il dévisse dans les sondages; pour plus de 65 % des français sa politique est considérée comme injuste et inefficace. Mais si par malheur la France gagne la coupe du monde de football, il risque de reprendre 10 points d’un coup ! Tout cela est navrant.

L’habit fait il Le chanoine

2 juillet 2018

 

Chanoine de Latran, titre honorifique délivré par tradition aux présidents de la république française avait été refusé par certains prédécesseurs d’Emmanuel Macron comme François Mitterrand et François Hollande qui ne se sont pas déplacés  mais aussi par Georges Pompidou car incompatible avec le concept de laïcité.  Précédemment, Nicolas Sarkozy l’avait accepté, mais son discours sur l’instituteur qui ne pourra jamais remplacer le curé avait fait polémique; aussi Macron, prudent sur le sujet sensible de la laïcité, ne s’est pas laissé piéger comme son illustre prédécesseur et n’a fait aucun discours lors de la remise de cette distinction dans la basilique de Saint-Jean-de-Latran.

Chanoine

Bien que baptisé à 12 ans à sa demande contre l’avis de ses parents et élevé chez les jésuites, il semble qu’il ait pris ses distances vis à vis de la religion catholique et se revendiquerait maintenant agnostique.

Le cadeau du pape à Emmanuel Macron (une médaille de saint Martin célèbre pour avoir donné la moitié de son manteau à un pauvre) peut être interprété comme une injonction au président des riches de s’occuper un peu plus des pauvres !

Précédemment, la phrase clef de son discours devant la conférence des évêques de France : « réparer le lien abîmé entre l’église et l’état », si elle a plu au pape François, elle a laissé des traces au niveau des défenseurs de la laïcité. Le fait de se déplacer pour recevoir le titre de chanoine de Latran en a remis une couche, ressenti comme une atteinte grave à la laïcité par des opposants comme Jean Luc Mélenchon.

Fini la période de grâce post électorale, Macron insupporte maintenant ses concitoyens, même ceux qui l’avaient soutenu et élu. Les meilleures preuves en sont les réactions disproportionnées à chacune de ses incartades qui suscite la polémique; que ce soit la remontrance exagérée (du moins dans sa deuxième partie) à un jeune qui l’invectivait, l’affaire de la piscine à Brégançon ou le  renouvellement de la vaisselle a l’Élysée. Tout cela est très mal ressenti par les français qui triment pour boucler leurs fins de mois. Avec 59 % d’électeurs insatisfait en juin Macron et atteint son plus bas niveau depuis son élection, c’est bon signe ! Ce sont surtout les sympathisants du Parti Socialiste qui l’abandonne (-24%); ils se sont enfin rendus compte qu’ils s’étaient fait avoir alors que ceux du parti républicain (+5%) le soutiennent preuve de sa tendance à se droitiser au détriment de LR et de Laurent Vauquiez.

Droits de l’homme

25 juin 2018

droit de l'homme

Les USA viennent de quitter le conseil des droits de l’homme de l’ONU en argumentant qu’il sape leurs intérêts nationaux. C’est la poursuite de la politique isolationniste de Donald Trump qui est déjà sorti de l’accord de libre échange transpacifique, de l’accord de Paris sur le climat ou encore de l’accord sur le nucléaire iranien, mais aussi de l’UNESCO. Il fait déjà fort en séparant les enfants des parents des migrants illégaux, inadmissible a déclaré le haut commissaire aux droits de l’homme. Cette mesure sur laquelle Trump est heureusement revenu a fait scandale, les parents allant en prison alors que les enfants restaient dans les centres de rétention enfermés dans des cages grillagées. Les épouses des précédents présidents et même Melania se sont offusquées de cette politique inacceptable.

Il est un fait que les cinquante et quelques membres de ce conseil des droits de l’homme sont loin d’être exemplaires sur ce sujet. Pour n’en citer que quelques uns comme l’Égypte, la Chine ou Cuba où les droits de l’homme sont loin d’être respectés. Du fait du retrait des américains, la Russie demande à réadhérer au conseil des droits de l’homme de l’ONU. Son mandat avait expiré en 2016 et il n’avait pas été renouvelé car ce pays n’avait pas été réélu.

Mais la France n’est pas en reste, elle vient d’être accusée par la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) de violer les droits fondamentaux des migrants à la frontière franco-Italienne. Des lieux très austères de privation de liberté ont été mis en place de façon improvisée près de la frontière et ne respectent pas les droits fondamentaux des migrants. Pourtant par rapport à l’attitude de Trump le porte parole du gouvernement (sûrement mal informé) soutien que notre pays est un modèle de vertu en ce qui concerne l’accueil des migrants. 

La revanche de Macron

25 juin 2018

Lors du sommet du G7 au Canada emmanuel Macron a réussi à broyer la main de Trump en y laissant même la marque de son pouce comme l’a remarqué un journaliste sur une photographie. Ils ont donc à nouveau joué au plus fort : c’est moi qui a la poignée de main la plus ferme et c’est macron qui cette fois a gagné. Pour macron ces poignées de main avec Trump sont très symboliques ainsi il avait précédemment déclaré : « Ma poignée de main avec lui ce n’est pas innocent, ce n’est pas l’alpha et l’oméga d’une politique mais un moment de vérité ».

Quoiqu’il en soit Macron se félicite d’avoir obtenu une déclaration commune sur le commerce international mais qui ne règle pas tout; ainsi il omet l’absence de consensus sur le climat, l’environnement et la pollution par le plastique des océans dans la mesure où Trump n’a pas participé aux discussions sous prétexte de ne pas avoir de temps à y consacrer préférant préparer sa rencontre avec le président nord-coréen.

Surprise, quelques heures plus tard dans son avion Trump tweet qu’il se retire de la déclaration commune qu’il avait accepté de signer quelques heures avant. Zéro partout, balle au centre, il n’y a plus qu’à refaire le match. Le Canada va regretter d’avoir investi plus de 600 millions de dollars dans ce sommet raté !

Depuis Trump a augmenté les droit de douane sur l’acier et l’aluminium européen, puis il prévoit 25% de droit de douane sur les produits chinois et en réciprocité le gouvernement chinois envisage de faire la même chose. En ce qui concerne la Chine, Il en a remis une couche avec de nouveaux droit de douane de 10 % sur une masse de transactions encore plus importante. C’est donc une vraie guerre commerciale qui s’engage : Donald Trump contre le reste du monde, on peut craindre le pire de ce mégalomane inconsistant.

Macron, président des pauvres

18 juin 2018

pauvresIl va maintenant s’occuper des pauvres, on craint le pire. Sa déclaration : »les minima sociaux coûtent un pognon de dingue » n’est pas rassurante ! Après avoir traité les pauvres et les chômeurs de fainéants et de profiteurs, il en remet une couche en essayant de les culpabiliser. Début juillet, il devrait présenter un plan pour lutter contre la pauvreté. Parmi les mesures envisagées une aide de l’état pour la garde d’enfants des familles les plus défavorisées avec éventuellement une tarification progressive des cantines scolaires.

Autre projet le versement des aides sociales en une seule fois dès 2019, mais dont le but même pas caché est surtout de faire des économies importantes, de l’ordre de un milliard d’euros, excusez moi du peux ! On ne voit pas bien comment cette mesure d’économie s’intègre dans le plan anti-pauvreté, mystère de la pensée complexe macronienne !

Une nouveauté, L’automatisation du versement des minima sociaux afin que tous les ménages en bénéficient rapidement et surtout sans en oublier, ce qui laisse à penser que jusque là des bénéficiaires étaient oubliés ou bien n’en faisaient pas la demande. Il est aussi prévu une aide financière à la formation des jeunes se prolongeant jusqu’à 18 ans. Bonne idée à condition que cette formation mène à l’emploi !

Enfin il nous refait le coup du verre de lait dans les écoles de Pierre Mendes France, pas pour lutter contre l’alcoolisme et éponger la surproduction de lait, mais pour d’autres raisons en proposant des petits déjeuners gratuits dans des écoles ou des collèges où certains élèves arrivent le ventre vide. Quelle compassion ! A l’encontre de ce qui est présenté par ce gouvernement, l’idée n’est pas nouvelle et à déjà fait l’objet de nombreuses controverses et cette mesure est condamnée par l’AFFSA et les nutritionnistes.

Autre mesure poudre aux yeux de Macron, le RAC zéro ou reste à charge zéro est surtout une opération de communication basée sur une négociation d’ordre financier entre les différents partenaires (gouvernement, sécurité sociale, assureurs et professionnels de santé) et non pas de santé publique comme on aurait pu le penser, mais nous sommes naïf ! Dans les faits, le RAC zéro ne concernera que ceux qui ont peu de moyens avec un panier minimal de soins, mais en contre partie un panier à tarif libre et sans contraintes sera mis en place ce qui rassure le secteur libéral et privé. Même s’il est prévu un autre panier dit maîtrisé avec des plafonnements, la politique de Macron, même dans le secteur de la santé, reste la division sociale et l’augmentation des inégalités. Bien dans la ligne de ce gouvernement, on est rassuré !

Pour en finir avec les retraités et dans un soucis d’économies (toujours le même motif) ce gouvernement prévoit de supprimer les pensions de réversion dont bénéficiaient essentiellement (á 90 %) les veuves pour 33 milliards d’euros, c’est créer une nouvelle catégorie de pauvres. Quelle aberration !

Hulot, un naufrage !

8 juin 2018

Sa loi « agriculture et alimentation » (à quelle sauce allons nous être mangés ?) a été votée, quelle déception !

Ce devait être une révolution, longuement préparée avec une large concertation (plus de 17000 contributions sur le net, des réunions dans tout l’hexagone et de multiples ateliers au niveau national). La montagne a accouché d’une souris et encore.

L’arrêt de l’utilisation du glyphosate est repoussée à 3 ans et encore s’il y a à disposition des agriculteurs un produit de remplacement autrement dit aux calendes grecques; de plus elle n’est pas inscrite dans la loi, grosse claque pour le soi-disant ministre de l’écologie. En fait c’est toute l’agriculture qu’il faudrait réformer. On vient juste de se rendre compte que les deux mamelles de la France, labourage et pâturage, si chère à Sully était une erreur au moins pour le premier concept. En effet les techniques culturales sans labour se développent, elles favorisent la biodiversité et ont un effet favorable sur l’effet de serre à deux niveaux, en favorisant le stockage du CO2 dans le sol et en réduisant la consommation de carburant.

Les autres mesures sur le bien-être animal ont aussi été retoquées comme l’interdiction du broyage des poussins mâles, ou de la castration à vif des porcs, comme cesser d’élever les poules pondeuses hors sol ou l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des habitations. La FNSEA en avait rêvé, les lobbys de L’agroalimentaire l’ont fait : la loi « agriculture et alimentation » a été vidée de son contenu.

Hulot7440_n

À force d’avaler des couleuvres comme sur le nucléaire même si l’abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes a du lui remonter le moral, combien de temps Nicolas Hulot va-t-il encore résister comme Ministre, passera-t-il l’été ? on peut en douter.

 

 

Macron et Poutine

4 juin 2018

 Cette fois changement de style plus de fastes comme à Versailles, pas de poutou comme avec Trump, juste une brève poignée de main sur la terrasse du palais Constantin de Saint Petersbourg.

baringou_traits-libres-rencontre-poutine-macron

Jupiter rencontre un tsar et il a décidé de le dégeler, la tâche ne va pas être facile ! Il veut relancer les liens historiques entre la France et la Russie. Invité d’honneur au forum économique de Saint Petersbourg, il voudrait être le troisième maître du monde après Trump et Poutine, mais ce n’est pas gagné. Déjà que sa rencontre avec Trump n’a pas été un succès, il a tenté à se rattraper avec Poutine et bien qu’il se félicite d’avoir réussi à le convaincre, les commentateurs en doute. Sur les droits de l’homme il a temporisé ne voulant pas fâcher son partenaire. Ainsi sur l’intervention de Macron concernant l’avion de la Malaysia Air Line abattu par un missile russe en Ukraine, Poutine a fait semblant de ne pas comprendre, quel faux cul.

Si on fait le bilan de ces deux jours d’entretiens, le terme qui vient à l’idée c’est retraite de Russie alors qu’Emmanuel Macron avait annoncé avant son départ que l’on allait voir ce que l’on allait voir, on a rien vu ! Sur l’Ukraine Poutine a maintenu sa position, comme sur le nucléaire iranien que Macron se proposait d’élargir suite à la défection de Trump; sur la Syrie Macron n’a rien obtenu en dehors d’une vague coordination France-Russie au niveau d’un processus de paix à mettre en place, mais avec Bachar el Assad comme partenaire, pas très satisfaisant !

 Enfin échec complet sur les droits de l’homme : le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov restera en prison, l’homme de théâtre Kirill Serebrennikov restera assigné à résidence et il n’a pas osé parler de Oioub Titiev responsable d’une ONG accusé de trafic de drogue.

Du point de vue économique, Macron a fait un discours très optimiste présentant la France comme un partenaire fiable pour la Russie et Poutine y a répondu en disant que la France était depuis longtemps un partenaire traditionnel avec des échanges commerciaux qui ne cessent d’augmenter. Quand le business va, tout va, on est rassuré !

Le sermon sur la montagne d’Emmanuel, non pas l’envoyé de Dieu mais celui des banquiers !

28 mai 2018

A la vue de la foule de supporters qui l’acclamait, comme un nouveau « christ » il monta sur une table et prit la parole pour les enseigner :macron

Heureux les  riches car « mon » royaume de France leur appartient !

Heureux ceux qui pleurent car les baisses d’impôts les consoleront !

Heureux les miséricordieux car ils obtiendront facilement des prêts bancaires ruineux !

Heureux ceux qui sont doux bien qu’ils n’aient pas fini d’avaler des couleuvres !

Heureux ceux qui sont très riches car ils vont être moins imposés !

Heureux ceux qui ont soif et faim de justice car ils bénéficieront de non lieu !

Heureux ceux qui ont fait preuve de bonté en ayant financé ma campagne électorale !

Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils me verront sans arrêts à la télé !

Heureux ceux qui procurent la paix bien que la guerre me rapporte plus ! 

Heureux ceux qui sont persécutés pour et par la justice, je leur prépare un désert judiciaire !

Heureux serez vous lorsque l’on vous insultera, que l’on vous persécutera et que l’on diffusera des « fake news » a cause de moi ! 

Réjouissez vous et soyez dans l’allégresse car votre récompense sera permanente tout au long de mon quinquennat !

Par contre pour tous les autres, ceux qui ne sont rien, les pas riches, les chômeurs, les smigards, les cheminots, les retraités, avec moi le bonheur, c’est pas pour demain !

Révision de la taxe foncière

21 mai 2018

Emmanuel Macron avait promis qu’il n’y aurait pas de nouvel impôt pour compenser la disparition de la  taxe d’habitation, mais il a trouvé une solution pour respecter sa promesse tout en trouvant de nouvelles recettes : Modifier, donc augmenter la rentabilité des taxes existantes. Ainsi il prévoit de remodeler la taxe foncière avec une partie modulable en fonction des revenus du propriétaire !

 

                   impots locaux

C’est faire revenir par la fenêtre un précédent projet abandonné dit du loyer fictif pour les propriétaires de leur maison soit disant dans un but égalitaire par rapport aux locataires, jolis vœux pieux !

 Les pas tout à fait riches, dont je fais partie, vont devoir cracher de nouveau au bassinet alors que les très riches, comme dirait François Hollande, ne cesse de voir leurs taxes disparaître. De taxe en taxe, de CSG en CSG, nous risquons de devenir des nouveaux pauvres ou presque à la fin du quinquennat. Si l’on fait une prévision sur 30 ans de tout ce que vous allez payer comme taxes, les calculs faits par « Le Politique » montre que vous aurez payé une deuxième fois votre maison en taxes versées à l’Etat. Qui en est alors le propriétaire l’Etat ou vous, mais comme l’Etat c’est nous, c’est vous, la question ne se pose pas ! Par contre on n’y a pas vraiment gagné.

 Pour compenser l’énorme perte financière (18 milliards) correspondant à la suppression, pour tous, de la taxe d’habitation, le gouvernement parle de réaliser des économies au niveau de l’état. Difficile à croire et encore plus à chiffrer et à mettre en place, car au niveau de l’état sur quoi peux-t-on faire des économies ? Réduire son train de vie ou plus facilement réduire le nombre de fonctionnaires, je crains que le choix ne soit déjà fait. Et ce n’est pas parce qu’Emmanuel Macron reverse au ministère des armées le prix du vol sur une ligne régulière (170 €) lorsqu’il utilise un Falcon, à titre privé, à 5 000 € l’heure de vol que le problème va être réglé. Déjà que, d’après le Canard Enchainé, la dotation de Brigitte devrait être augmentée de 20 % l’an prochain car elle a des fins de mois difficiles, avec un budget de 440 000 € par an, pas facile de faire des économies ! Heureusement elle partage les frais de coiffure et de maquillage avec son mari !

L’option la plus probable est une augmentation conséquente de la CSG sous forme d’une taxe additionnelle qui serai donc pas un nouvel impôt comme promis par Bruno Le Maire mais seulement une modification d’une taxe existante ! De qui se moque-t-on ? 

12345...15